L'├ęglise St Gervais, St Protais

eglise1.jpgUN PEU D’HISTOIRE

St Gervais, St Protais, Patrons de l'église
Les jumeaux St Gervais et St Protais fils de Sainte Valérie et de Saint Vital vécurent à la fin du IIème siècle. Après le martyr de leurs parents, ils vendirent leurs biens, firent don aux pauvres de la recette et se firent baptiser.
Appréhendés par l’empereur Néron, ils refusèrent d’abjurer. Ils furent emprisonnés puis décapités.
Deux siècles plus tard, leurs corps furent découverts par l’évêque de Milan Saint Ambroise.
 

Le Prieuré St Symphorien
La première église de Bonnelles fut probablement construite par les moines bénédictins du monastère Saint Martin Des Champs à Paris au cours du 9ème ou 10ème siècle.
Plus tard, sous le règne du roi Philippe Ier, le Pape Urbain II confirma par une bulle qu’il fit à Nîmes le 14 Juillet 1096 tous les bénéfices dépendant de l’obédience de Paris dont ceux de l’église de Bonnelles.
En 1119 le pape Calixte II ajouta à l’église la maison des hôtes et toutes les dépendances.
Bonnelles fut érigé en paroisse la même année.
Le 23 Mars 1143 à Rome (Latran) le Pape Innocent II adressa une bulle au prieur de Saint Martin Des Champs par laquelle il lui confirmait les priorités de son monastère parmi lesquelles figurait l’église de Bonnelles, la maison, le logement des hôtes et les dépendances.
Entre 1155 et 1168 Béatrice de Pierrefonds transfère l’abbaye St Martin Des Champs, tous ses biens et tous ses droits à Bonnelles. (Terres, hôtes, cens, bois, justice, seigneurie, minage, la prévôté sauf le droit de dépôt, tous les fiefs et arrière fiefs soit à Nonciennes soit ailleurs).
Le parchemin de cette donation et le sceau de Béatrice de Pierrefonds sont conservés aux archives de France.
 

eglise2.jpg eglise3.jpg

L’Abbé Lebœuf indique que Milon de Voisins vivant en 1204 tenait du Chevalier Guillaume de La Ferté un fief en Porrois qu’il avait acheté au Prieur de Bonnelles. Sa piété le porta à le céder à Odon de Sully Evêque de Paris et à Mathilde de Marly pour y établir une communauté de religieuses (la célèbre abbaye de Port Royal.)
Le prieuré de Bonnelles fut uni au milieu de XVIIIème siècle aux Bénédictins anglais de Paris. Dom Jacques Crooz en fut le premier Prieur.
En 1791 la maison prieurale de Bonnelles fut vendue à François Emmanuel de Cruzol Duc D’Uzès.
Le Prieuré de St Symphorien de Bonnelles avait existé pendant 7 siècles.

 

eglise4.jpgL’église de Bonnelles
L’église paroissiale fut vraisemblablement entièrement reconstruite au 13ème siècle par un Prieur de Bonnelles.

La tour du clocher et le mur du fond ont une allure massive presque fortifiée.
Les fenêtres de cette partie de l’église sont de style Roman.
Entre 1965 et 1969 la municipalité et la paroisse, avec l’aide de l’état et celle du département, ont entrepris sa restauration complète.
 

eglise5.jpg

 

 Le caractère rural de l’église qui avait disparu lors des transformations du 19ème siècle a été restitué dans la mesure du possible.
Les travaux ont permis de retrouver les beaux grès de l’île-de-France ainsi que plusieurs ouvertures très harmonieuses.

Le reste de l’église a été traité de manière à s’harmoniser le mieux possible avec les parties anciennes retrouvées. La restauration de l’église étant ainsi accomplie une souscription publique a été ouverte pour le remplacement des vitraux datant du 19ème siècle en fort mauvais état.

Un ensemble de 14 vitraux créé par le peintre Louis René Petit et réalisé par l’atelier Monastique de St Benoît sur Loire a été mis en place en 1969.


Pour plus d'information télécharger notre petit guide ici :